Des histoires pour vous

SITE OFFICIEL D’AUDREY DEGAL


2 Commentaires

FILM ANNA de LUC BESSON

Entrons dans le vif du sujet : j’ai adoré ce film et je ne me suis pas ennuyée une seconde !

Le rythme est bien pensé, qui commence doucement et qui contribue à faire d’Anna, le personnage principal, une jeune femme vulnérable, fragile, que la vie n’a pas favorisée. Enfin, apparemment ! Pourtant, bousculant avec la chronologie, Luc Besson, nous présente son personnage féminin comme une petite marchande sans avenir, sur un marché de Moscou, repérée par une agence qui cherche des top-modèles. Anna a tout pour briller, elle est vite un égérie qui se permet de surcroît de séduire un homme tout puissant que l’on croit inaccessible et, alors que l’on ne s’y attend pas, de le tuer. Mais qui est donc Anna ? Pourquoi rompt-elle avec cet avenir si prometteur qui semblait lui tendre les bras ? Est-elle un agent du KGB ? Oui, mais… c’est le mais qui est intéressant. Appartient-elle à une autre organisation ? Peut-être… c’est le peut-être qui est intéressant. Deux hommes sont proches d’elle, véritables amis ? Véritables amants ? Rivaux ? Qui tire les ficelles du destin d’Anna ? Eux ? D’autres ? Elle ?

A plusieurs reprises, on la sent prisonnière. Nombre de menaces pèsent sur elle même si elle excelle dans ce qu’elle entreprend. Chaque détail a son importance mais le spectateur ne le découvre pas nécessairement au moment où il voit la scène. Aussi, Besson se livre-t-il a des aller-retour judicieux qui expliquent ceci puis cela, précisions qui nous éclairent assurément au moment voulu et nous laissent deviner petit à petit qui est Anna. Jouet ou manipulatrice ? Le réalisateur se livre à un crescendo dans l’action et dans l’intrigue qui nous scotche à l’écran. 

Bref, vous l’aurez compris, Anna est « du grand Besson ». On y retrouve des accents de Nikita et dans la beauté du personnage principal, un peu du « Cinquième élément » mais les comparaisons s’arrêtent là. Besson a su concevoir, pour notre plus grand plaisir, un nouveau chef d’oeuvre et je dirais même que ce réalisateur se bonifie avec le temps : il excelle dans ce thriller. 

Bonne séance à celles et ceux qui le regarderont. 

Audrey Degal

Je sais que vous l’attendez, vos messages le prouvent. Mon 4e livre « LE MANUSCRIT VENU D’AILLEURS » est actuellement sous presse. Il devrait être disponible à la vente d’ici environ deux semaines (le temps d’être référencé). J’espère qu’il vous passionnera. En le relisant une dernière fois, je me suis prise à mon propre jeu, passionnée par ma propre histoire. J’espère qu’il en sera de même pour vous. 

Merci de votre fidélité.