Des histoires pour vous

La lecture nous permet de voyager, alors bon voyage

J’ai lu : Maman a tort de Michel Bussi

3 Commentaires

Bonjour à toutes et à tous, 

Je commencerai cet article en m’excusant pour le peu de publications que je fais en ce moment sur mon site. Si je vous ai manqué, c’est bon signe ! Hélas, vous le savez, on ne fait pas toujours ce que l’on veut et en ce qui me concerne, entre le travail, les salons littéraires le week-end, les parents vieillissants dont il faut s’occuper… je n’ai plus le temps de m’occuper de moi et donc la parution de mon livre, pourtant fini, « Rencontre avec l’impossible » est en retard. Même si les idées d’écriture sont là, les histoire savoureuses que je voudrais bien vous offrir en lecture sur ce blog sont bloquées car je n’ai pas 1 minute à leur consacrer. Mon clavier s’ennuie, moi je trépigne d’impatience de me remettre à écrire, écrire, écrire… Je m’efforce donc de me dire que ça ira mieux demain ou après demain… Voici donc la raison de mon silence sur mon blog mais j’espère bien, courant mai avoir un peu de ce temps après lequel nous courons tous, pour vous proposer un nouveau récit à suspense. Merci de votre patience et de votre compréhension.

J’ai tout de même lu, beaucoup lu, (ça fait tant de bien) et en ce moment je suis dans ma période Bussi. Je vais donc vous parler de « Maman a tort ». 

Je vous dirai tout d’abord que je l’ai aimé et que je le conseille à la lecture. L’écriture de Bussi, fluide et intuitive est agréable et l’histoire se laisse lire jusqu’à son dénouement. 

Un petit garçon, Malone,  est à l’aéroport et doit embarquer mais il a le sentiment que la maman avec laquelle il se trouve n’est pas la sienne. Ce n’est pas véritablement le début du roman puisque c’est un moment que l’on retrouve en fin de livre. Pourquoi pense-t-il cela ? Faut-il le croire ?

Nous rencontrons aussi la commandante Augresse, enquêtrice, chargée d’une affaire qui lui donne du fil à retordre. Seule dans la vie, elle a une amie, véritable confidente (pion essentiel de l’intrigue) et ressent quelque attirance pour un psy. qui s’intéresse au cas de Malone et voudrait bien qu’elle enquête à propos de ce petit garçon. Lui est convaincu que l’enfant n’invente pas le fait que celle qui se présente comme sa mère ne l’est pas. Il lui faut une preuve. Problème, la mémoire d’un si jeune bambin s’efface vite et il risque progressivement d’oublier les rares souvenirs qu’il a et qu’il livre au psy. Mais les souvenirs d’un enfant de cet âge sont à décoder : de quel endroit parle-t-il vraiment quand il évoque des ogres et des paysages qui tiennent davantage des contes. Marianne Augresse accepte l’enquête concernant l’enfant, d’autant qu’il y a un lien entre celle-ci et l’autre dont elle a la charge. Mais quel est ce lien ? Comment un enfant pourrait-il être lié à une affaire aussi importante que celle sur laquelle elle enquête depuis longtemps, alors que le bandit lui file inlassablement entre les doigts… 

Je ne peux et ne veux vous révéler la fin mais je vous assure que l’histoire est prenante. Je l’ai devinée bien avant de la lire mais c’est ainsi, je la devine souvent. Peut-être parce que je suis aussi auteure et que je vois où on veut en arriver. 
Aussi je vous invite à ouvrir ce roman qui doit, sauf erreur de ma part, être adapté à l’écran, sous forme de feuilleton. Mais rien ne vaut un bon livre n’est-ce pas !

A titre indicatif, comme j’ai tendance à choisir un auteur et à lire tout ce qu’il a écrit, jusqu’à épuisement du stock, je lis actuellement « Un Avion sans elle » dont l’intrigue est originale et la narration très différente des autres livres de Bussi que j’ai lus jusqu’ici. Je vous en parlerai plus tard !

Je vous souhaite de belles journées, de belles lectures et vous promets de revenir au plus vite vers vous pour que vous puissiez vous plonger dans mes récits voire dans mon prochain livre. 

Amités, 

AUDREY DEGAL 

Anticipez vos lectures estivales ou celles des nombreux ponts de mai que nous allons avoir et procurez-vous un de mes 3 livres dont vous trouverez les références en page d’accueil. Vous pouvez les commander dans toutes les librairies. A très bientôt !

Publicités

Auteur : audreydegal

Romancière auteure de Thrillers, des intrigues à ne pas ne croire vos yeux !

3 réflexions sur “J’ai lu : Maman a tort de Michel Bussi

  1. C’est le titre de la première chanson de Mylène Farmer « Maman a tord », est ce qu’il y a un lien exposé dans le livre ?

Vous souhaitez laisser un commentaire, n'hésitez pas, je vous répondrai avec plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s